Seigneur, délivre-nous du mal

Cette demande termine la prière du « Notre Père ». Nous implorons Dieu de nous protéger du Mauvais, de Satan, pour que l’esprit du mal n’ait pas de prise sur nous. Tout le temps du carême nous incite à demander à Dieu la force et la joie de la conversion. De par notre baptême, nous sommes élevés à la dignité d’enfants de Dieu capables d’accueillir la délivrance et le salut. Laissons Dieu « scruter » notre vie, pour y discerner les merveilles qui s’y accomplissent mais aussi pour faire apparaître le mal dont nous pouvons êtres les responsables ou les complices.

Le christianisme est la religion de la rédemption, de la victoire de Jésus Christ sur le mal condensé dans l’expérience pascale. Oui! Seigneur délivre-nous du mal et de l’influence du Mauvais! Que l’Esprit Saint nous anime pour une vie confiante et un monde de justice, de paix et de joie!

Comme nous l’entendons à chaque messe, « Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps; par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets et l’avènement de Jésus Christ, Notre Sauveur »

Bien des évènements contribuent à stimuler notre route vers Pâques. Soutenons-nous les uns les autres dans la ferveur croyante et dans le courage du témoignage au jour le jour !