Echos du Congrès Mission

Comme annoncé dans le précédent Bulletin, nous étions un petit groupe représentant nos deux paroisses au Congrès Mission à Paris, du 27 au 29 septembre dernier. Nous avons été missionné par notre curé afin de découvrir des idées missionnaires pour nos paroisses. 

Le Congrès se définit sur son site Internet comme ceci : Depuis 2015, le Congrès Mission réunit chaque année le dernier week-end de septembre les chrétiens de France. Ils se retrouvent pour réfléchir ensemble à l’évangélisation de notre pays et échanger des moyens concrets de proposer la foi aujourd’hui. L’intuition du Congrès Mission ? Il est urgent que les catholiques proposent la foi autour d’eux… et cela nécessite de se former.


Dans cette perspective, Anuncio, en partenariat avec plusieurs mouvements et communautés (initialement Alpha, Ain Karem et la Communauté de l’Emmanuel et chaque année de nouveaux partenaires) a créé le Congrès mission, lieu d’échange et de formation pour découvrir diverses manières de proposer la foi. Le Congrès Mission cherche comment « proposer explicitement la foi » dans toutes les réalités de la société française.


Ainsi, sur deux jours, nous avons vécu de nombreux ateliers, tables rondes animés par des témoins de toute la France. Ainsi, j’ai pu assister à un atelier présenté par un prêtre de la Communauté de l’Emmanuel qui donnait des conseils sur l’homélie lors des assemblées où de nombreux non pratiquants sont présents. Un autre atelier développait l’organisation de fraternités paroissiales, d’autres plutôt destinés à l’intention des jeunes… En tout, près de 200 ateliers étaient organisés, sans compter une session pour les prêtres et les couples missionnaires le vendredi. 

Ainsi, nous avons pu constater comme en miroir quelques fragilités missionnaires sur nos paroisses avec, par exemple, l’absence de proposition spécifique aux 18-30 ans n’est présente sur la paroisse, alors que nous sommes la deuxième ville étudiante de Vendée (Et oui!). 

Nous avons donc pris de nombreuses notes et idées. Un groupe plus élargi va se mettre en place prochainement sur nos paroisses pour proposer des actions concrètes. 

Mais la mission se nourrit d’abord et toujours par la prière. Alors, nous avons eu la joie de vivre, lors de la soirée d’ouverture, une Lectio dans une église sainte Clotilde comble. Le samedi soir étaient proposées différentes veillées à thèmes dans des églises ou chapelles parisiennes : Dieu guérit, Dieu libère… Nous avons opté pour « Dieu console » à la chapelle de la Médaille miraculeuse, rue du Bac. Nous y avons reçu une belle conférence sur l’apôtre Pierre, vécu un temps de louange et d’Adoration. Il était aussi possible de se confesser ou de demander la prière des frères. 

Pour conclure, je dirais que le Congrès Mission est une très belle initiative qui donne beaucoup d’espérance dans l’avenir de notre Eglise en France. De nombreux jeunes mais pas que, une belle fraternité, une joie d’être présent et de vivre du Christ, un désir de l’annoncer à tous avec respect. 

 
Abbé Alexandre GUILLAUD
congrès mission