Les funérailles chrétiennes

Accompagner le deuil dans l’espérance

Le passage de la mort est une étape importante de toute vie. Grâce à la Résurrection du Christ, nous savons que la mort n’est pas le dernier mot de nos vies mais un passage vers Dieu le Père, dans la lumière de son amour.

Depuis 2000 ans, l’Église accompagne les familles en deuil et prie pour les défunts. Au moment du décès, contactez les pompes funèbres. Elles prévoiront, en lien avec la paroisse, le lieu et l’heure de la célébration. Les familles des défunts seront accompagnées également par des bénévoles de la paroisse.

 

Comment se passe la célébration religieuse ?

Avant la célébration à l’Église, il y a d’abord les démarches suivantes : habituellement contacter un service de Pompes Funèbres lequel prendra contact avec la paroisse du lieu de célébration pour fixer, en accord avec la famille et le célébrant des funérailles, le jour et l’heure de la sépulture. Puis se mettre d’accord pour une rencontre de préparation avec la personne ou l’équipe paroissiale qui animera la cérémonie (prêtre ou diacre, parfois en certains lieux une personne déléguée par le curé).

Au cours de la préparation, il sera question de l’itinéraire de vie du défunt, le sens que l’on désire mettre à la célébration, le choix des lectures et des chants, les intentions de prière, la participation de la famille et des amis pour les lectures à faire ou les gestes symboliques à poser. La célébration se déroule ainsi : accueil à l’entrée de l’église. À l’intérieur : rites de la croix et/ou de la lumière, lectures, prière universelle, (prière eucharistique s’il y a demande de messe et présence possible d’un prêtre), prière avec le  » Notre Père « , rite du dernier adieu (encensement du corps en signe de respect, aspersion d’eau bénite pour rappeler le baptême du défunt), geste d’adieu de la part des personnes présentes à la cérémonie. L’habitude est souvent prise de célébrer la messe (eucharistie) en même temps que la sépulture afin de permettre aux personnes qui le désirent de pouvoir communier ce jour-là.

Mais avant de faire ce choix, il importe de se demander si telles sont les intentions du défunt et de sa famille. Avec le prêtre, il est nécessaire d’aborder cette question avec liberté et sérénité.

De plus en plus souvent une célébration sans prêtre est proposée le jour de la sépulture et la famille est invitée à participer à l’Eucharistie le dimanche suivant la sépulture.

L’accompagnement au cimetière est souvent assuré par une personne de la famille ou une personne de la paroisse, les prêtres pouvant de moins en moins assurer ce service.

 

Contact:

  • Presbytère de Montaigu : 02 51 94 00 74
  • Presbytère de La Bruffière : 02 51 42 50 09